Articles Tagués ‘no comment’

Photo: http://www.coffres-forts.com/media/com_hikashop/upload/wt430.png

Après l’affaire de la disparition de 52 kilos de cocaïne disparus à la police judiciaire parisienne au début de l’été, la direction du « 36 » est sur les dents. Tous les coffres-forts, toutes les chambres fortes des services de la PJ sont inspectés à la loupe à la recherche du moindre problème de sécurité.

Dès le début de l’affaire, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait exigé un audit immédiat de la Brigade des stupéfiants. L’audit est toujours en cours, mais la direction du quai des Orfèvres n’a pas attendu pour lancer une enquête de son propre côté

Tous les jours c’est le même rituel, aussi méthodique que pointilleux. Tous les locaux, tous les bureaux de la PJ parisienne y ont droit, au 36, mais aussi toutes ses antennes, dans la capitale comme en proche banlieue.

Les policiers reconnaissent avoir fait preuve de flemmardise

Des hauts responsables passent donc à la loupe chaque chambre forte, chaque coffre dans lesquels sont régulièrement stockés des scellés sensibles (drogue, armes, bijoux ou encore liasses de billets).

La PJ traque le moindre défaut de sécurité. Le « 36 » a notamment remarqué que les codes d’accès n’étaient pas assez souvent changés, que des clefs qui n’avaient rien à faire ensemble se trouvaient sur un même trousseau mais aussi que des boutons de verrouillage étaient en mauvais état.

Un constat qui – officiellement – n’effraie pas les autorités. Toujours est-il que beaucoup d’enquêteurs reconnaissent avoir souvent fait preuve de flemmardise avec les consignes de sécurité, et que l’affaire des 52 kilos de cocaïne leur a fait l’effet d’un électrochoc.

source: http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/cocaine-disparue-au-36-la-securite-des-coffres-forts-largement-negligee-7773958358

000000000000000000000000000000000000000000