Articles Tagués ‘rip-off’

Aller inaugurer un nouveau navire…C’est bien, mais prendre la décision d’augmenter les effectifs de la CELTICS dédiés au ciblage, ce serait mieux!

En quelques années, le port du Havre est devenu la principale porte d’entrée de la cocaïne en France. La technique en vogue chez les trafiquants, c’est le « rip-off », qui consiste à placer la drogue dans un conteneur à l’insu de l’expéditeur et du destinataire grâce à d’indispensables complices… les dockers !

Tout-puissants sur le port, les dockers forment une communauté très fermée.

Combien sont-ils à tremper dans le trafic de stupéfiants ?

Suivi des missions de la douane française sur le port du Havre, dans un laboratoire d’analyse ainsi que dans la cellule d’étude et de lutte contre le trafic illicite par conteneur.

Le 14 septembre 2018, les douaniers ont saisi 750 kilos de cocaïne dans un conteneur sur le port du Havre. Presque une routine sur ces quais devenus en quelques années la principale porte d’entrée de la cocaïne en France. La technique en vogue chez les trafiquants, c’est le « rip-off », qui consiste à placer la drogue dans un conteneur à l’insu de l’expéditeur et du destinataire grâce à d’indispensables complices… les dockers ! Tout-puissants sur le port, omniprésents, soudés, les dockers forment une communauté impénétrable. En mars 2016, six d’entre eux ont été interpellés dans une affaire de cocaïne. Sur le port du Havre, combien sont-ils à tremper dans le trafic de stupéfiants ? Comment sont-ils recrutés ? Quand la « grapille » devient trafic mondial « Complément d’enquête » sur cette communauté très fermée, protégée par la toute-puissante CGT, redoutée des pouvoirs publics. Les dockers défendent farouchement, depuis plus d’un demi-siècle, leur statut et leurs acquis sociaux. Et, pour certains, des passe-droits comme la « grapille », le surnom pudiquement donné au pillage des conteneurs. Vidéos et témoignages à l’appui, découvrez la technique du « rip-off ». Sur le port du Havre, la « grapille » prend aujourd’hui la forme d’un trafic mondial qui rapporte des centaines de millions d’euros aux donneurs d’ordre. Un documentaire exceptionnel qui vous embarque des plantations de bananes colombiennes infiltrées par les cartels jusqu’aux terminaux du Havre.

Mais dans le quartier des Neiges, le bastion historique des dockers au milieu du port, malheur à celui qui parle aux journalistes…

Une enquête de Claire Tesson, Damien Brunon et Franck Zahler.

L’invité : Vincent Le Beguec, chef de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS)

00000000000000

FRANCE (Le Havre): la CELTICS (Cellule de lutte contre le trafic illicite par conteneurs)

 

000000000000000000000000000000000000

Le 14 septembre dernier, les douaniers ont saisi 750 kilos de cocaïne dans un conteneur sur le port du Havre. C’est presque une routine sur ces quais, devenus en quelques années la principale porte d’entrée de la cocaïne en France. La technique en vogue chez les trafiquants est le «rip off», une méthode qui consiste à placer la drogue dans un conteneur à l’insu de l’expéditeur et du destinataire grâce à des dockers complices. Omniprésents sur le port, les dockers forment une communauté soudée. En mai 2017, treize d’entre eux ont été interpellés dans une affaire de cocaïne. Sur le port du Havre, combien sont-il à participer au trafic de stupéfiants ? Comment sont-ils recrutés ?

Pour voir ou revoir

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

https://ns55dnred.files.wordpress.com/2018/02/douane-du-havre.jpgLa CELTICS

 

Premier port de France pour les conteneurs, la cité Océane est une porte d’entrée majeure pour les marchandises.

De quoi constituer l’essentiel de l’activité des douaniers du Havre. Leur mission ? Repérer tentatives de fraudes et produits illicites.

Nous avons passé plusieurs heures aux côtés des agents pour comprendre le fonctionnement de leurs services.

La Celtics, tour de contrôle et de ciblage

 

Retour en centre-ville, à la Cellule de lutte contre le trafic illicite par conteneurs (Celtics).

C’est ici que travaillent 30 agents « cibleurs », les yeux fixés sur leurs écrans.

 

lire plus

15 douaniers supplémentaires dès 2018

 

Durant cette journée, le ministre Gérald Darmanin a rendu visite aux différents services de la douane havraise, dans les locaux du centre-ville du Havre et dans la zone portuaire. Des rencontres qui ont permis de découvrir le déroulement des contrôles que la douane pratique dans un port tel que celui du Havre, où plus de trois millions de conteneurs passent à l’année.

L’occasion pour le ministre d’annoncer un renforcement des effectifs nationaux de la douane, sur tout le territoire et notamment pour le port du Havre :

700 équivalents temps plein seront recrutés durant le quinquennat, et dès 2018. Cette année, il y en aura 15 supplémentaires au Havre et nous travaillerons pour connaître les moyens matériels à mettre en place comme un système de scanner.

00000000000000000000000000000000

 

 

Coup de tonnerre sur le port du Havre. Depuis lundi, huit personnes sont en garde à vue, parmi lesquelles cinq dockers. Les suspects sont soupçonnés d’être impliqués dans un vaste trafic de cocaïne.

Cinq dockers du Havre en garde à vue pour trafic de cocaïneLe port du Havre. (Sipa)

La technique utilisée? Celle du « rip off ». Un classique en matière de trafic de stups. Cette méthode consiste à repérer un conteneur dans le port de départ, de l’ouvrir puis d’y déposer des sacs à l’arrière, avant de refermer le tout avec un faux scellé. Au port d’arrivée, les trafiquants n’ont plus qu’à récupérer la marchandise qui a voyagé dans le conteneur d’une société totalement étrangère au business. Encore faut-il pouvoir compter sur des complicités. Et sur un port, difficile de faire quoi que ce soit sans la complicité des dockers…

« Il faut tout une logistique, décrypte un policier spécialisé. La première étape intervient au moment du déchargement. Une fois le conteneur repéré dans le bateau, il faut que le grutier, celui qui pilote le ‘chevalier’, soit dans la combine pour déposer le conteneur dans un endroit le plus discret possible. Ensuite, il faut qu’une équipe au sol vienne briser les plombs, se servir et remettre de nouveaux scellés. Enfin, intervient un troisième niveau pour faire sortir la drogue de l’enceinte du port… »

« Ruses de sioux »

Plusieurs dossiers d’implication de dockers du Havre dans le trafic de cocaïne sont déjà à l’instruction depuis 2013. Seront-ils joints à celui qui vient de s’ouvrir au TGI du Havre? Pendant de longs mois, les policiers de l’OCRTIS (Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants) ont dû utiliser des « ruses de sioux » – selon l’expression d’une source proche du dossier – pour opérer des surveillances sur le port même et accumuler des preuves contre les suspects. Au moins cinq passages auraient ainsi été établis.

Huit personnes ont été interpellées lundi, confirme au JDD le procureur de la République du Havre. Parmi elles, cinq sont des dockers, et un sixième l’a longtemps été avant d’être licencié pour vol aggravé. La somme de 200.000 euros en espèces a été saisie.

Stéphane Joahny – leJDD.fr

http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Cinq-dockers-du-Havre-en-garde-a-vue-pour-trafic-de-cocaine-777509

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000000000

senanjueves 25 de febrero de 2016
Gina Jiménez Arias
gjimenez@laestrella.com.pa

El buque pretendía llegar a Francia

Unidades del Servicio Nacional Aeronaval (SENAN) decomisaron este jueves 377 paquetes de presunta cocaína que era transportada en nueve bultos.

De acuerdo a las unidades, los narcotraficantes utilizaron el método “Rip Off” o también llamado “Gancho Perdido”, que es el traslado de droga a través de contenedores. Ésta fue encontrada en un buque mercante, con bandera de Hong Kong y cuyo destino final era Francia.

 SENAN

LEER:

http://elsiglo.com/cronica-roja/senan-decomisa-377-paquetes-cocaina-buque/23924223

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000

Une opération conjointe de la douane, de l'Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et de la Police judiciaire a permis la saisie de 82 kg de cocaïne dans le port du Havre.22 Juin 2015, 18h03 | MAJ : 22 Juin 2015, 18h30

Une opération conjointe de la douane, de l’Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et de la Police judiciaire a permis la saisie de 82 kg de cocaïne dans le port du Havre.
Douanes françaises
Une opération conjointe de la douane, de l’Octris (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et de la Police judiciaire a permis la saisie de 82 kg de cocaïne dans le port du Havre (Seine-Maritime). La marchandise est estimée à plus de 5,3 millions d’euros sur le marché illicite de la revente au détail de stupéfiants.

 Le contrôle d’un conteneur chargé de café en provenance du Pérou a permis de découvrir la drogue. Dès l’ouverture des portes, les agents des douanes ont constaté la présence de deux sacs de couleur en plastique contenant de la cocaïne et posés sur les sacs de café, selon la technique du « rip-off ».

Le « rip-off » est une technique de fraude de plus en plus utilisée qui consiste à placer des stupéfiants dans un envoi commercial entre deux sociétés connues et à leur insu. La marchandise illicite est généralement contenue dans des sacs, sans dissimulation particulière, prête à être rapidement récupérée au cours du transport par des complices. Ceux-ci posent ensuite un scellé neuf, identique à celui qu’ils viennent de rompre, afin de ne pas éveiller les soupçons des autorités.

source: http://www.leparisien.fr/faits-divers/port-du-havre-82-kg-de-cocaine-decouverts-dans-une-cargaison-de-cafe-22-06-2015-4883655.php

00000000000000000000000000000000000000