Articles Tagués ‘Sedanais de 31 ans’

CHARLES SIBILLE

Plus de 13 000 euros de stupéfiants dont de l’héroïne, de la cocaïne et des drogues de synthèse… Le butin saisi chez un Sedanais de 31 ans lundi est impressionnant.

Plus de 13 000 euros de stupéfiants dont de l’héroïne, de la cocaïne et des drogues de synthèse, 42 pieds de cannabis, du matériel de culture, 7 500 euros en liquide, un quad volé, des carabines long rifle, des produits de contrefaçons… Un véritable inventaire à la Prévert ! Le butin saisi par les enquêteurs de la Brigade de recherche de Sedan, épaulés par les militaires du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie, lors d’une perquisition au domicile d’un Sedanais de 31 ans lundi après-midi, est en effet impressionnant. Les marchandises ont été découvertes au sous-sol du domicile du dealer, à la tête d’un important réseau particulièrement bien structuré. Elles y étaient exposées, comme dans une véritable « supérette » de la drogue.

Interpellé en pleine transaction

L’opération, sous l’autorité du commandant Derozier de la compagnie de gendarmerie de Sedan, a été menée en toute discrétion puisque les enquêteurs se sont retrouvés à proximité de l’habitation, parmi plusieurs véhicules de clients. Ces derniers faisaient partie des trente-huit identifiés au cours de l’enquête qui a débuté courant 2015. «  Ça bouchonnait dans la cour. Le dealer a été interpellé en flagrant délit, en pleine revente de stupéfiants à plusieurs de ses clients, révèle le capitaine Patelet, de la compagnie de gendarmerie de Sedan. Depuis lundi, les investigations se succèdent à un rythme effréné. Les enquêteurs ont pu établir que le domicile de cet individu, situé à la périphérie de l’agglomération, était entre autres un lieu de distribution où venaient quotidiennement s’approvisionner des clients de l’ensemble du secteur. Ce qui lui permettait d’avoir des revenus et un train de vie soutenu sans exercer aucune profession. »

Ce trentenaire sedanais, au long parcours judiciaire, a été présenté ce jeudi 25 février en comparution immédiate devant le tribunal de grande instance de Charleville-Mézières. Ayant demandé le renvoi de l’audience, il sera jugé le 24 mars. Au regard de ses antécédents judiciaires, il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Charleville-Mézières.

http://www.lunion.fr/669702/article/2016-02-25/un-important-reseau-de-stupefiants-demantele-a-sedan

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000