FRANCE (Contrebande): les coups fumeux de véritables canailles de la DNRED

Publié: 20 août 2018 par Marc Fievet dans INFOS

Libération» révèle comment la haute hiérarchie des douanes a utilisé les services d’un trafiquant pour importer des centaines de tonnes de cigarettes de contrebande afin de gonfler ses chiffres de saisie.

Pendant des années, il a permis à la douane de réaliser ses plus belles affaires. Surnommé tour à tour Alex, Carmen, Youri ou simplement «Z», Zoran Petrovic, 52 ans, est considéré comme un des meilleurs «aviseurs» (indicateurs) de l’histoire de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

Grâce à lui, le service rattaché à Bercy a saisi des dizaines de tonnes de contrefaçons, médicaments, café, armes et surtout cigarettes, marché sur lequel «Z» exerçait une situation de quasi-monopole. Une quarantaine de dossiers pour lesquels il a été officiellement rémunéré 392 000 euros par l’administration.

Mais l’indic ne se contentait pas de refiler des tuyaux aux douaniers pour leur permettre d’afficher de belles saisies, il importait lui-même la marchandise prohibée dont il gérait le stockage et le transport. En contrepartie, il était autorisé à faire passer ses propres cargaisons sans jamais être inquiété : pour un conteneur intercepté par les douanes, au moins un autre passait entre les mailles du filet, parfois deux ou trois. Un système couvert et encouragé par la plus haute hiérarchie du renseignement douanier, comme le montrent de nouveaux éléments révélés par Libération.

«Nos investigations font ressortir, pour chaque affaire douanière, une implication incriminante de l’aviseur, et matérialisent une complicité du commandement de la Direction des opérations douanières dans les schémas d’importation de marchandise de fraude», notent les deux juges d’instruction Aude Buresi et Clément Herbo dans un rapport de synthèse d’octobre 2017, tout en soulignant «la participation active de Zoran Petrovic à de multiples trafics».

Très loin, donc, des «dysfonctionnements localisés»avancés au début de l’enquête ouverte au pôle financier de Paris, à la suite d’une saisie particulièrement suspecte en juillet 2015.

Dans le cadre de cette procédure, un document classé «secret défense» a même été caviardé pour dissimuler à la justice le véritable statut du trafiquant indicateur.

LIRE PLUS

http://www.liberation.fr/france/2018/08/19/contrebande-les-coups-fumeux-des-douanes_167343

Et ceux qui ne sont pas cités dans l’article…Ils ont fermé les yeux!

J’ai la nausée !

00000000

commentaires
  1. alain dit :

    Un petit rappel sur la PJ de Grenoble qui a monté un Gofast :https://www.lepostillon.org/Indics-la-charge-d-un-flic.html

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s