Archives de la catégorie ‘GRC – RCMP (Canada)’

Les deux Québécois arrêtés avec 130 kg de cocaïne après que leur petit avion s’est posé d’urgence à la fin du mois de mars en Ohio auraient voulu importer la drogue à Montréal pour le compte d’une organisation criminelle démantelée par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) la semaine dernière.

Durant des années, cette organisation autonome, dirigée prétendument par quatre frères d’origine libanaise, est passée sous le radar de la police, et en aurait profité.

Lire

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201704/10/01-5087412-la-cocaine-saisie-en-ohio-sen-venait-a-montreal.php

00000000000000000000000000

Sgt. Luc Chicoine is the RCMP’s national drug program coordinator. (CBC)

The RCMP’s national drug program coordinator says drug users are playing « Russian roulette » when they take illicit narcotics such as cocaine, heroin and ecstasy because they could be laced with the powerful opioid fentanyl.

The RCMP first became aware of fentanyl back in 2002, according to national drug program coordinator Sgt. Luc Chicoine. (The Canadian Press) 

« Don’t assume that anything you find is what it is, » Sgt. Luc Chicoine told guest host Stu Mills on CBC Radio’s Ottawa Morning.

« Any drugs can be laced or mixed, and have a certain percentage of fentanyl. We have seen it through Health Canada’s drug analysis lab into cocaine, into heroin, and mixed with other components. So right now any types of powder, any types of drugs is believed to be containing fentanyl, and dealt with accordingly. »

Read more 

http://www.cbc.ca/beta/news/canada/ottawa/rcmp-fentanyl-laced-drugs-1.4058027

00000000000000000000000000000000000000000

François Stuber et Laurence Hamon : flic, greffière, amants et dealers

Gaël Le Pinic : trois kilos dans le coffre d’une 205

Olivier Nicolle et Eric Gil : le réseau prenait sa source dans l’armoire à scellés

Fausto Cattaneo et la «flic connection»

1992 est une année record. Cette année-là, 1,6 tonne de cocaïne est saisie par les services français. C’est 96% de plus qu’en 1991. Mais une ombre apparaît bientôt au tableau. Un «superflic» suisse «undercover» accuse les stups d’avoir révélé sa véritable identité dans le milieu.

Pourquoi ? Fausto Cattaneo est l’auteur d’un rapport explosif sur l’opération «Matto Grosso», qui a pour cible un trafic de cocaïne reliant le Brésil à l’Europe. Selon lui, les services français, suisses et italiens ont directement supervisé l’import de 116 kilos de poudre, tout droit sortie des scellés des services brésiliens, afin de la vendre à des malfaiteurs, arrêtés dans la foulée.
Pour faire fonctionner l’opération, les indics auraient été directement rémunérés avec l’argent de la transaction. Subissant les foudres de la «flic connection», Fausto Cattanéo sera placardisé plusieurs années, avant d’être blanchi par une enquête interne. Il quittera finalement les services pour une retraite anticipée.

°°°°°°°°°°°°°°

Marc Fiévet : le lâchage de «NS55»

C’est l’histoire d’un lâchage. Au début des années 1990, Marc Fiévet est un informateur hors-pair. Infiltré dans le milieu pendant six ans, il livre une avalanche de renseignements. Grâce à lui, les douanes français mettent la main sur une centaine de trafiquants.

En 1994, le voilà en compagnie de Claudio Pasquale Locatell, un parrain présumé de la Cosa Nostra. Se sentant en danger, il demande aux services français une «exfiltration». Celle-ci n’arrivera jamais : le 23 septembre, il est interpellé par Interpol au sud de l’Espagne, alors que 5,4 tonnes de poudre ont été interceptées au large du Canada.

Onze ans derrière les barreaux
Des émissaires français lui conseillent rapidement de ne pas révéler sa vraie condition, en l’échange d’une peine de prison symbolique en France. Transféré, il passera finalement 11 ans derrière les barreaux, «lâché» selon lui par son ancien employeur. Depuis sa sortie, l’ex-agent «NS55» réclame 91 millions d’euros à l’Etat français en guise de dédommagement. Son histoire a notamment inspiré le film «Gibraltar», avec Gilles Lellouche dans le rôle principal.

Lire

http://m.leparisien.fr/faits-divers/coke-au-36-cinq-affaires-policieres-a-l-odeur-de-poudre-10-03-2017-6751521.php

00000000000000000000000000000000000

avoine1Dans le livre « L’Infiltré », le témoignage d’Hubert Avoine semble le démontrer!

Hubert Avoine aborde aussi les collusions objectives entre argent sale et grandes institutions bancaires qui soulèvent une autre question : les Etats se donnent-ils les moyens de lutter contre la grande délinquance financière ?

Les liens entre HSBC et l’argent de la drogue sont récemment revenus sur le devant de la scène. Un nouveau procès allègue que certaines victimes auraient payé de leur vie la complicité d’HSBC avec les cartels mexicains.

L’homme qui accuse HSBC est Richard Elias. Après plus d’une décennie passée à travailler comme assistant du Procureur des Etats-Unis au Département de la Justice, Richard a fondé son propre petit cabinet à St Louis. En tant que Procureur fédéral, il a dirigé les enquêtes visant les pratiques de JP Morgan Chase & Co., avant la crise, en matière de prêts hypothécaires. Ces enquêtes ont abouti à un accord amiable sans précédent s’élevant à 13 milliards de dollars. Il est vraiment très bon…..

Le TRACFIN effectivement devrait pouvoir lutter contre la grande délinquance financière, mais lorsque l’on sait que ce même TRACFIN, n’ a rien vu dans les « dérives » de l’ HSBC alors que François Mongin, un ex DG de la douane francaise, était Inspecteur général, chef du groupe Audit et membre du comité exécutif. ..nous  doutons de l’efficacité de ce service créé par Michel Charasse.

Tandis que les autorités prétendent supprimer le cash pour lutter contre la fraude, le blanchiment ou le terrorisme et que TRACFIN vous espionne, les grandes banques blanchissent des milliards par simples virements bancaires.

Lire

http://mobile.lesinrocks.com/2017/03/05/actualite/stups-francais-ont-organise-propre-trafic-de-drogue-11919759/

000000000000000000000000000000000000000000

TRACFIN est un Service de renseignement rattaché au Ministère des Finances et des Comptes publics. Il concourt au développement d’une économie saine en luttant contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. Le Service est chargé de recueillir, analyser et enrichir les déclarations de soupçons que les professionnels assujettis sont tenus, par la loi, de lui déclarer.

TRACFIN n’est pas habilité à recevoir et traiter les informations transmises par des particuliers….

SOURCE: http://www.economie.gouv.fr/tracfin/accueil-tracfin

—————————————

Afficher l'image d'origineFRANCE (Ministère des finances): Bruno Dalles, est passé de la SNDJ au TRACFIN

Le Boss actuel de TRACFIN est Bruno DALLES qui occupait la fonction de Procureur de la République à Melun depuis 2010. Après divers postes en juridiction, Bruno DALLES a notamment dirigé au ministère de la Justice le bureau de lutte contre la criminalité organisée, le terrorisme et le blanchiment, matière qui est au cœur de la mission de Tracfin. En 2003, Bruno DALLES a ensuite pris, au ministère des Finances, la direction du Service national de douane judiciaire.

carpentierSon prédécesseur était Jean-Baptiste CARPENTIER, inspecteur des finances, magistrat, issu de l’Ecole Nationale de la Magistrature (1987), il avait exercé les fonctions de substitut du procureur de la République au tribunal de grande instance du Mans, de sous-directeur à la direction des affaires criminelles et des grâces, en charge des affaires économiques et financières et du terrorisme et de vice-président chargé de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris.

Et pourtant, c’est ce même Jean-Baptiste Carpentier qui avait déposé plainte contre plainte contre X suite à deux messages mettant en cause la hiérarchie lors des prémices de ce qui allait devenir l’affaire Cahuzac.. L’enquête qui a suivi a permis d’identifier Olivier Thérondel comme l’auteur des messages.

Pourtant Olivier Thérondel travaillait depuis 9 ans au sein de Tracfin, la cellule anti-blanchiment de Bercy…et aurait du être considéré comme professionnel assujetti et tenu, par la loi, de déclarer ses soupçons.

C’est le contraire qui lui arriva à Olivier Thérondel!

FRANCE (Justice): quant au souhait émis par Eric de Montgolfier d’examiner tous les cinq ou six ans le train de vie de certains magistrats, donc le patrimoine

00000000000000000000000000000000000000000

DNRED (Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières): lorsque Jean Michel Pillon « traitait » directement avec Alain David (Omar Abdel) Benhamou, »le Chacal »

Publié: 4 mars 2017 dans 36, Australian Customs and Border Protection Service., Blanchiment, Customs and Border Protection, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, FSKN (Russie), Gendarmerie, GRC - RCMP (Canada), Guardia Civil, Guardia di Finanza, Guardia di Finanza (Italie), HM Customs Excise (UK), INFOS, Justice, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Dans le livre   » L’INFILTRÉ » d’Hubert Avoine, retour sur les 25 dernières années de la lutte contre le narcotrafic avec l’OCRTIS, la DNRED, l’UDYCO (Unidad de Drogas y Crimen Organizado ) et le DEA

ocrtis1dnred11Résultat de recherche d'images pour "udyco"drugenforcementadministration

————————————————————-

avoine1Pendant six ans, le rôle d’Hubert Avoine a été de pénétrer les réseaux, d’identifier les intermédiaires, de recueillir des informations et de les transmettre.

Pour qui ? Pour quoi ? 

Il l’ignorait et n’avait pas à le savoir, persuadé que cela contribuait à un combat juste et nécessaire. Malgré les méthodes troubles qu’il lui arrivait d’observer, il a cru sincèrement au bien-fondé de ces missions.

Après tout, il travaillait directement sous les ordres de François THIERRY, le patron de l’ OCRTIS  (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et  n’avait aucune raison de s’inquiéter quant à la légalité de ces opérations. Mais au fil des mois, le doute s’est épaissi et la méfiance a fini par s’installer. Hubert Avoine pense alors qu’il était devenu complice d’un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribuait à sa diffusion massive.

Jusqu’à la rupture, aussi brutale que violente.

0000000000000000000000000000000000000000000

Lire aussi:

ESPAGNE (les années sombres du terrorisme et du narcotrafic d’Etat): retour sur les cloaques de Felipe Gonzalez, José Barrionuevo, José Luis Corcuera, Rafael Vera et des mercenaires du GAL

https://ns55dnred.wordpress.com/2016/11/16/espagne-les-annees-sombres-du-terrorisme-et-du-narcotrafic-detat-retour-sur-les-cloaques-de-felipe-gonzalez-jose-barrionuevo-jose-luis-corcuera-rafael-vera-et-des-mercenaires-du-gal/

ermArrêté mercredi, Andrew Scoppa et ses présumés complices ont fait l’objet de nombreuses filatures de la part des policiers qui se seraient notamment rendus plus d’une fois à la Tour des Canadiens, où 65 kg de cocaïne ont été saisis par les enquêteurs de l’Escouade régionale mixte (ERM) de Laval, le 26 octobre dernier.

andrea-scoppa-alias-andrew-photographieL’influent chef de clan de la mafia Andrew Scoppa, arrêté mercredi pour trafic de cocaïne, a notamment été trahi par un micro que les policiers avaient installé dans la voiture de son chauffeur, a appris  La Presse.

Nicola Valiente, chauffeur d'Andrew Scoppa... (PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM) - image 1.0

Photo SPVM

Nicola Valiente,

chauffeur d’Andrew Scoppa

Selon nos informations, plusieurs conversations entre Scoppa et son chauffeur, Nicola Valiente, également coaccusé dans cette affaire , ont été captées par la police , et ce, depuis au moins le début de l’ automne dernier.

LIRE plus:

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201702/03/01-5065910-un-mouchard-dans-lauto-du-chef-de-clan-de-la-mafia-andrew-scoppa.php

http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201702/01/01-5065145-linfluent-chef-de-clan-de-la-mafia-andrew-scoppa-arrete.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_5065910_article_POS1

000000000000000000000000000000000000

 

 

 

Two people are facing drug charges after powder fentanyl and marijuana was seized during a vehicle stop and residential search warrant on Thursday, police said.

Members of the Guns and Drugs Section stopped a vehicle in an unspecified area of east London and seized drugs, police said, adding officers later executed a search warrant at a Moffat Avenue residence as part of the investigation.

Read more 

http://globalnews.ca/news/3226544/london-police-powder-fentanyl-marijuana/

0000000000000000000000000000

El coronel Yesid Ariza, comandante de la Policía del Aeropuerto El Dorado de Bogotá, reveló que ahora las personas para camuflar la droga y sacarla del país, están utilizando grasa industrial en los equipajes para evadir los controles caninos.

El oficial indicó que esta modalidad se detectó por la captura de un hombre que pretendía sacar del país a Guatemala 10 kilos de cocaína, camuflando los paquetes estratégicamente en la maleta del equipaje impregnando el plástico que recubría la sustancia ilegal con grasa industrial, para evadir los controles.


http://www.rcnradio.com/locales/bogota/grasa-industrial-equipajes-nueva-modalidad-camuflar-droga-dorado/

LAVAL – Les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) ont démantelé un laboratoire clandestin de drogue de synthèse, jeudi, à Laval. Deux suspects ont été arrêtés lors de l’opération d’envergure.
Policiers, pompiers et chimistes de Santé Canada ont débarqué en matinée dans une unité commerciale du boulevard Lite, dans un quartier industriel de Laval.

Lire

http://www.journaldemontreal.com/2017/01/26/la-grc-demantele-un-laboratoire-clandestin-de-drogue-a-laval-1

000000000000000000000000000000

El narco mexicano Joaquín « El Chapo » Guzmán se declaró este viernes « no culpable » ante un tribunal en Nueva York, donde fue acusado de haber dirigido uno de los cárteles de la droga más poderosos de los últimos años.
En uniforme azul y asistido por un traductor, Guzmán, de 59 años, se limitó a responder « Sí, señor » al juez federal James Orenstein, quien le informó sus derechos y le leyó los 17 cargos en su contra.

El primero de ellos, que lo acusa de haber dirigido el cartel de Sinaloa, puede implicar la cadena perpetua.

La audiencia de apenas 10 minutos tuvo lugar en una sala atiborrada de un tribunal federal de Brooklyn y en medio de un dispositivo de seguridad reforzado.

 

Leer mas

http://www.elpais.com.uy/mundo/chapo-guzman-declara-inocente-eeuu.html

000000000000000000000000000000000000000

canadaLa vague d’incendies criminels liée au crime organisé dans la région montréalaise laisse entendre que la mafia demeure fortement divisée au Québec, estiment des experts.

Selon eux, le prochain successeur au charismatique Vito Rizzuto – qui a dirigé la mafia pendant trois décennies – devra avoir une approche différente que celle qui a prévalu jusqu’à maintenant.

Antonio Nicaso, un auteur et conférencier universitaire, dit que la mafia se régénère par les conflits et les morts. Ce qui émergera, estime-t-il, sera une structure plus démocratique et ouverte à des partenariats avec d’autres groupes criminels.

LIRE: http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201701/22/01-5061916-la-guerre-des-clans-se-poursuit-au-sein-de-la-mafia-montrealaise.php

00000000000000000000000000000000

La nación sudamericana es mencionada dos veces en la acusación contra el narco mexicano que se presentó en un tribunal de Nueva York.

El texto describe cómo el jefe del Cártel de Sinaloa logró vincularse con traficantes venezolanos para transportar droga hacia Centroamérica y EEUU

Leer

http://www.infobae.com/america/america-latina/2017/01/21/el-chapo-guzman-utilizaba-pistas-clandestinas-en-venezuela-para-traficar-droga/

0000000000000000000000000000

Light in prisonWASHINGTON – Un Canadien de 37 ans arrêté en 2009 aux États-Unis avec 59 kilos de cocaïne vient d’être condamné à 10 ans de prison.

Martin Briand, qui est également citoyen français, a été condamné pour complot en vue de distribuer de la cocaïne. Recherché pendant six ans, il a été arrêté en décembre 2015, à son arrivée à l’aéroport international de Vancouver en provenance de France.

«En seulement six mois en 2009, il a fait 29 vols en avion affrété entre Point Roberts, dans l’État de Washington, vers le sud sans jamais entrer légalement aux États-Unis», a déclaré la procureure américaine Annette Hayes dans un communiqué, vendredi.

 

Lire

http://m.fr.canoe.ca/infos/international/archives/2017/01/20170121-173234.html

000000000000000000000000000000000