Archives de la catégorie ‘HM Customs Excise (UK)’

Pese a los millones de dólares gastados, la criminalización del consumo provocó un aumento vertiginoso no solo del uso de sustancias, sino también de la violencia
MADRID.- La Comisión Global de Políticas de Drogas, que presidió el exmandatario brasileño Fernando Henrique Cardoso y tiene ahora como directora a Ruth Dreifuss, expresidenta de Suiza, está integrada por políticos, funcionarios internacionales, científicos e intelectuales de diversos países del mundo y lleva a cabo desde el año 2011 una valiosa campaña a favor de una política más sensata y realista en el dominio del narcotráfico y el consumo de estupefacientes que el de la mera represión policial y judicial.

Al principio, las labores de la Comisión se concentraban en América Latina, pero ahora se han extendido al mundo entero. El último informe, que acabo de leer, está dedicado a combatir, con argumentos persuasivos, la general percepción negativa y delictuosa que los gobiernos promueven de todos los consumidores de drogas, presentándolos como desechos humanos, propensos al delito debido a su adicción y, por lo mismo, amenazas vivientes al orden y la seguridad de las sociedades.

leer mas: https://www.lanacion.com.ar/2106597-la-mejor-manera-de-combatir-la-droga-es-legalizarla

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités

Des policiers français, espagnols, colombiens et américains contrecarrent les activités d’un cartel de drogue composé de sept nationalités qui importent de la coke colombienne pour inonder le marché européen par des vols charter privés qui décollent de Carthagène en Colombie.

Les organisateurs sont des Albanais, des Turcs, des Hollandais, des Espagnols, des Italiens et des Français. Un citoyen anglais participe également à ce cartel. Les vols privés ont pour destination l’aéroport de Biarritz (France).  De cette ville, limitrophe de l’Espagne, ils approvisionnent les marchés d’au moins cinq pays, dont l’Allemagne.

Le chargement d’une tonne 200,  est arrivé le dimanche 19 novembre 2017.

Les informations sur l’opération  « Top Gun » ont été gardées secrètes car c’était une livraison contrôlée par des agents de la DEA, après autorisation du procureur de Bordeaux.

Pendant huit mois, des agents  ont infiltré l’organisation, dont ils ont découvert l’existence en 2016.

À ce moment-là, il a été établi que la cargaison était arrivée dans un avion du Gulfstream qui a décollé de Cartagena en Colombie et fait un arrêt technique sur les îles du Cap-Vert (Afrique), pour finalement atterrir sur l’aéroport de Biarritz, et décharger plus d’une tonne de  coke et… disparaitre.

Quatre Colombiens sont arrêtés à Bayonne (France).

La capture des Colombiens, l’un d’eux basé en Espagne, permet d’atteindre  cette organisation, qui avait déjà réussi le transport d’une autre cargaison en utilisant cet avion.
Cette fois, les 1,2 tonnes ont été déchargées dans des camions et emmenées dans un manoir à Lacanau, une petite station touristique, à 10 kilomètres de l’océan Atlantique.

« Apparemment, le manoir de Lacanau, a été utilisé comme centre de collecte de la drogue, qui arrive également dans des bateaux de pêche et des voiliers. En fait, on pensait que l’avion allait être rechargé en France pour l’envoyer vers une autre destination « , a déclaré l’un des enquêteurs, ajoutant « qu’il est évident que la plus grande partie de la drogue provient du « clan du Golfe« .

Là, la cargaison de haute pureté a été divisée en sept paquets, qui devaient être transportés dans des voitures de luxe vers un hôtel du centre de Bordeaux. C’était le logement des « Missi Dominici » des organisations qui ont négocié la drogue colombienne et qui ont financé l’opération. Certains suspects ont été interpellés à la sortie de leur chambre d’hôtel à Mériadeck dans le centre de Bordeaux et un autre hôtel situé à proximité de l’aéroport de Mérignac. Ils auraient loué de puissantes cylindrées pour aller livrer la cocaïne : 1 tonne 150 exactement. La valeur marchande évoquée est de plus de 100 millions d’euros à la revente. Les enquêteurs ont également mis la main sur 350 000 euros en liquide, nous a confié une source proche de l’enquête.

Il a également révélé que la police colombienne a aidé la DEA (Drug Enforcement Administration) avec l’interception d’appels téléphoniques entre les expéditeurs et les représentants des narcos européens.

Dans l’opération de dimanche, 23 personnes sont tombées, dont trois Français, trois Albanais, un Turc, des Espagnols, des Dominicains, des Italiens et des émissaires colombiens. Onze ont déjà été accusés.

Il est probable que des ex-membres des FARC fassent partie de cette organisation.

000000000000000000000000000000000000000000

 

 

Martin Neil – Alessandro Lembo – Stephen Neil – Víctor Franco Lorenzo – José Ramón Miguelez Bottes

Los cinco llenaron 15 maletas con 37 panelas de cocaína y se embarcaron en un lujoso ‘jet’ Bombardier Global Express, fletado en Austria, con destino al aeropuerto privado de Farnborough, sur de Londres. Allí los estaban esperando hombres de Scotland Yard y de la Agencia Nacional contra el Crimen del Reino Unido (NCA), que les incautaron media tonelada de coca y los enviaron a la cárcel.

Leer mas

http://m.eltiempo.com/justicia/investigacion/bitacora-secreta-de-narcojet-que-salio-de-bogota-lleno-de-cocaina-178628

00000000000000000000000000000000000000000

Le maçon anglais Martin Neil pensait avoir fait l’affaire de sa vie. En moins de 45 jours,après deux voyages à Bogota, il est revenu à Londres avec 500 kilos de coke d’une grande pureté destinés à la N’drangheta, une organisation mafieuse du sud de l’Italie.

La première fois qu’il a posé le pied à Bogotá, c’était le vendredi 8 décembre 2017. A minuit, arrivant du Portugal, il déclare alors qu’il vient faire du tourisme. Ce jour-là, il était accompagné d’un italien (Alessandro Iembo) et d’un espagnol (Víctor Franco Lorenzo). Personne n’a posé beaucoup de questions, et après deux jours tous les trois étaient de retour au Portugal.

Après ce premier voyage, Neil et ses amis sont revenus en Colombie, le 26 Janvier, cette fois-ci en compagnie de Stephen Neil, frère de Martin, maçon lui aussi, mais au chômage. José Ramón Miguelez Bottes, propriétaire d’un salon de coiffure à Valladolid (Espagne), faisait parti du voyage.

Les cinq hommes avec 15 valises toutes remplies d’une cocaïne de qualité « zéro zéro », ont embarqué sur un luxueux biréacteur Bombardier Global Express, affrété en Autriche, à destination de l’aéroport privé de Farnborough, au sud de Londres.

Embarquement facilité à Bogota par un faux policier qui a simplifié les procédures douanières…

A l’aéroport privé de Farnborough, pas de chance, ils étaient attendus par des hommes de Scotland Yard et de la National Crime Agency du Royaume-Uni (NCA), qui ont alors saisi une demi-tonne de coke et les ont envoyés en prison, directement sans passer par la banque.

Pour l’instant, la police espère pouvoir faire parler les téléphones portables et les ordinateurs saisis chez les cinq Européens pour alors interpeller d’autres narcos qui inondent l’ Europe en  coca colombienne depuis plusieurs années.

Reste une énigme, les itinéraires que le « narcojet » a effectués ces dernières années ont disparu des bases de données aéronautiques!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plus et photos: AERO NARCOTRAFICO: Bitácora secreta de narcojet que salió de Bogotá lleno de cocaína

000000000000000000000000000000000000000000

C’est ce que révèle l’hebdomadaire Maghreb Confidentiel dans son édition de ce jeudi.

La Royal Air Maroc a renoncé aux poursuites judiciaires annoncées début décembre à Paris, en France, après la déclaration incendiaire du ministre des Affaires étrangères algérien, Abdelkader Messahel, sur le trafic du haschich.

En outre, les banques du Royaume, que Messahel avait accusées de blanchir l’argent du haschich, ont déclaré, elles aussi, forfait. Maghreb Confidentiel affirme ainsi que “le spécialiste du droit de la presse Jean-Yves Dupeux, mandaté par plusieurs établissements financiers du royaume […], n’a finalement jamais reçu le feu vert pour déposer la plainte.

source: https://www.alg24.net/haschich-maroc-poursuites-messahel/

000000000000000000000000000000000000000000000000000

La droga avaluada en 50 millones de libras esterlinas fue incautada en el aeropuerto Farnborough de Hampshire, es el mayor cargamento incautado en la historia de la Policia de Fronteras de el Reino Unido.

La cocaína fue encontrada por policías especialmente entrenados cuando abordaron el avión. Estaba cuidadosamente empacada en quince lujosas y costosas maletas de diseñador.

El avión privado llegó de Bogotá el lunes en la mañana llevando la droga y cinco pasajeros quienes fueron arrestados en el lugar bajo el cargo de importar drogas clase A. Los detenidos son dos británicos, dos españoles y un italiano.

Por su parte, la tripulación del avión fue interrogada y fueron liberados sin ningún cargo.

LEER MAS: https://lalibertad.com.co/wp/2018/01/30/incautan-en-inglaterra-avion-privado-procedente-de-colombia-con-media-tonelada-de-cocaina/

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

The private jet arrived on Monday from Colombia, a country notorious for cocaine production

Cocaine with an estimated street value of more than £50m has been seized from a private jet in Hampshire.

Border Force officers found half a tonne (500kg) of the drug in suitcases after a flight from Bogota, Colombia, to Farnborough Airport on Monday.

Five men – two British, two Spanish and an Italian – were arrested on suspicion of importing Class A drugs.

The National Crime Agency (NCA) said the seizure was one of the largest flown into the UK « for many years ».

Read more: http://www.bbc.com/news/uk-england-hampshire-42873745

More information: ROYAUME UNI (aéroport de Farnborough): les agents du HM Customs-Excise saisissent 500 kilos de coke dans un jet privé du Hampshire. en provenance de Bogota

0000000000000000000000000000000000000000000000

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Border Force

Les agents des Forces frontalières ont trouvé une demi-tonne (500 kg) de coke dans des valises après un vol de Bogota, en Colombie, à l’aéroport de Farnborough lundi.

Cinq hommes – deux britanniques, deux espagnols et un italien – ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’avoir importé de la drogue de classe A.

La National Crime Agency (NCA) a déclaré que la saisie était l’une des plus importantes au Royaume-Uni « depuis de nombreuses années ».

 

The 500kg of cocaine was divided between 15 suitcases

Border Force

SOURCE: BBC

Le Jet appartient à SWAROVSKI et il est « managé » par Tyrolean Jet Service.

Il est reparti cet après-midi sans que l’équipage soit inquiété.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

00000000000000000000000000000000000000000

ghostofmomo 20 novembre 2017

Avec tout ce que je viens de vous dire dans les épisodes précédents, vous avez compris à quel point le Honduras est devenu attirant pour un gars comme El Chapo : des institutions corrompues, une armée et une police soudoyées, le fils de président qui finit derrière les barreaux… avouez que comme terre d’accueil, Guzman ne pouvait rêver mieux.

Le fameux Gulfstream abandonné,  « un cadeau au président » !

Au Honduras, les avions ne s’écrasent pas toujours.  Quatorze ans plus tard après la première découverte d’un premier Gulfstream abandonné, l’histoire semble balbutier.  Le 24 février 2006 à 11H23 du soir, un jet avait en effet été de nouveau découvert « abandonné » sur l’aérodrome  de Toncontín, au Honduras.  Un Gulfstream immatriculé au Mexique (XB-JPL), dont La Prensa affirmait que c’était celui d’un proche du président de l’époque Manuel Zelaya.  Les deux pilotes descendus, Carlos Enrique Messner (toujours le même, donc !) et Federico Riviello s’étaient après enfuis, en prenant un vol commercial classique, ayant prétexté un « ennui mécanique » pour poser l’avion.  Officiellement, l’appareil devait attendre sur place son prochain acheteur.  Mieux encore, puisque Messner avait alors déclaré que l’avion était en fait « un «cadeau pour le président » sans plus de précisions.  Un avion dont le propriétaire réel n’était autre qu’El Chapo Guzman !!!  L’avion, saisi par le gouvernement, sera revendu une bouchée de pain (736 000 dollars seulement), laissant entendre une belle entourloupe… comme je l’ai déjà expliqué : « l’avion cité, finalement saisi par le gouvernement , a une histoire intéressante : celle d’une entourloupe gouvernementale.  Il est d’abord le N900CE de Cashman Equipment Corp, Boston MA, puis le N555LG d’Integrity Aircraft Inc, puis le N51TJ de Tyler Jet LLC en 1999, puis le N667CX d’ Air LLC en 2000 (ici photographié en 2004).  Et devient le XB-JPL en 2005.  L’avion était auparavant attaché à l’aéroport de New Canaan, près de Sairfield, dans le Connecticut sous le numéro N667CX. Le 28 novembre, il est acheté par un dénommé Mario Alberto Andrade Mora le vendeur est le broker Oslo Express Inc, société dirigée par John B. Kjekstad. Lors de la transaction, Mario Alberto Andrade Mora est représenté par Carlos Ruelas García, l’envoyé d’ »AeroFox », une « Sociedad Anónima de Capital Variable ».  Une clause particulière est écrite dans le contrat : l’avion n’a pas le droit de circuler au Mexique sans l’autorisation express d’un représentant du vendeur, Omar Mercado López.  Qui de cette manière reste encore son propriétaire véritable !  Le contrat de Mora ne lui donne pas l’usufruit complet de l’avion ! Sinon, c’est 950 000 dollars d’amende à payer parait-il !  L’avion est donc… mexicain, et ne peut pas circuler librement !!!  Le 24 février 2006, pourtant, l’avion quitte le Mexique pour le Honduras, emmené par ses deux pilotes Carlos Messner et Federico Rivielo.  A peine arrivé, et alors qu’Omar Mercado López le réclame déjà, les deux pilotes prétextent une défaillance mécanique survenue à l’aéroport Toncontin de Tegucigalpa, pour ne pas rentrer à leur base.  Vite déclaré abandonné, l’avion est mis aux enchères 250 000 dollars seulement, que s’empresse de régler le groupe SCF, dans lequel on soupçonne de hauts fonctionnaires honduriens. »

Le cadeau à Zelaya

Pour beaucoup, en effet, c’est Mario Alberto Andrade Mora, au contrat d’achat mal rédigé, qui aurait ainsi « offert » l’avion a Manuel Zelaya Rosales, qui en hérité à un prix très (très) inférieur au marché.  L’avion vaut en réalité 2 millions de dollars…. il devient alors XB-JPL et a comme détenteur depuis le « Ministerio Publico de Honduras » sous le numéro HR-AUJ.   Manuel Zelaya Rosales ne pourra même pas s’en servir pour quitter le pays lors du coup de force de la junte militaire :  réfugié au Salvador (en voiture) il devra emprunter un Falcon pour tenter de revenir.

la suite: http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxli-el-chapo-et-les-avions-9-les-jets-en-cadeau-la-villa-del-spiritu/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lire aussi:

Coke en stock (CXL) : « El Chapo » et les avions (chapitre 8). Le laxisme mexicain sur l’enregistrement des avions

Le laxisme mexicain sur les propriétaires d’avion est évident.  Equivalent à celui de la FAA aux USA, en tout cas !  Dans l’épisode CI de ma saga, il y a deux ans déjà, j’avais évoqué un cas qui aujourd’hui encore est exemplaire.  Celui d’un propriétaire d’avion ayant fait deux années de prison, aux Etats-Unis en prison fédérale après une condamnation de 2005 pour avoir l’année précédente acheté des avions au Mexique et en 2004 pour avoir commis des fraudes impliquant des aéronefs, puis pour les avoir revendus aux États-Unis en falsifiant leurs livres de bord.  L’homme avait recommencé dans le même domaine dès sa libération et son extradition en 2007.  Son histoire s’est terminée en tragédie, par un crash d’un de ses avions piloté par une personne bien trop âgée, tuant une chanteuse connue en tournée.  Mais auparavant, il avait défrayé la chronique… politiquement, dirons-nous, puisque l’on arrive avec lui en Libye chez… Kadhafi.

Coke en stock (CXL) : « El Chapo » et les avions (8). Le laxisme mexicain sur l’enregistrement des avions

°°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXIX): « El Chapo » et les avions (7). Le récit compromettant du pasteur

°°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXVIII) : « El Chapo » et les avions (6). Le Honduras, la deuxième patrie d’El Chapo

°°°°°°°°°°°

 Coke en stock (CXXXVII) : « El Chapo » et les avions (5). Ce Honduras chéri…par les américains

°°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXVI): « El Chapo » et les avions (4) El Chapo et la Colombie

 °°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXV) : « El Chapo » et les avions (3). D’où viennent les avions

 °°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXIV) : « El Chapo » et les avions (2). El Chapo et ses centaines de petits Cessna

 °°°°°°°°°°°

Coke en stock (CXXXIII) : « El Chapo » et les avions (1). Jets, corruption et une armada d’avions Cessna

000000000000000000000000000000000

La fameuse Aircraft Guaranty  avait accordé son « N » à l’avion immatriculé N11ZD.

Cela ne vous dit rien ?  Oh, ce n’est pas évident et plutôt une histoire que l’on a laissé tomber, encore une. C’est le numéro d’un petit avion que l’on a retrouvé abandonné sur le parking de l’aéroport de Portland Airport le 11 Septembre 2001, un petit Socata Tampico TB-9. Toujours enregistré Aircraft Guaranty, aujourd’hui encore !

Abandonné par un saoudien appelé Khalid Alzeedi, détenant « Zidi Aviation », qui avait transporté cet été là un dénommé Ben Laden dans son avion. Et un autre tout aussi connu appelé Mohammed Atta.

Que faisait Atta à Portland, dans le Maine ???

Atta avait pris le vol 11 d’American Airlines au départ de Boston le 28 août, deux semaines avant que ce vol ne se termine comme on l’a vu !

Khalid Alzeedi vivrait depuis au Maroc. 

Selon une chaîne de télévision (Channel 5) Khalid Alzeedi était en contact avec deux agents du FBI en août 201, rencontrés dans les suites Hilton…. Alzedi avait acheté son appareil à la société Outlaw Aircraft Sales of Clarksville, Tennessee, près de Nashville.

Source: NARCO-BUSINESS (Coke en stock, (XIII) : … y’en a encore): des avions, et encore des avions

0000000000000000000000000000000000000

9 novembre 2017

Si la Grande-Bretagne opte pour une séparation complète, les déclarations en douane exploseront. Faut-il craindre, à partir de mars 2019, de longues files de camions devant les ports de la Manche et des kilomètres de poids lourds bloqués à l’entrée du tunnel? Peut-on imaginer des pénuries de denrées périssables en Grande-Bretagne? Les Britanniques commencent à le redouter, en cas de Brexit dur – c’est-à-dire faute d’accord sur futures relations commerciales entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE). «La sortie de l’Union fera exploser, d’environ 50.000 aujourd’hui à 130.000 en 2019, le nombre d’importateurs de …

Plus: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/10/30/20002-20171030ARTFIG00307-une-penurie-de-douaniers-en-vue-avec-le-brexit.php

00000000000000000000000000000000000000

Accusé d’avoir dirigé une organisation qui transformait la cocaïne en nourriture pour les chiens et les chats en Europe, Andrew Mark Deamer, connu sous le nom de «El Mono» ou «Marcos», a été arrêté dans la municipalité de Rionegro, près de Medellín, en Colombie.

Les autorités britanniques ont saisi plus de cinq tonnes de cocaïne.

Selon l’accusation, avec l’aide de chimistes professionnels, Deamer avait mis au point une méthode pour transporter la drogue de la Colombie vers l’Europe en créant à Barranquilla une société d’exportation composée d’investisseurs, de chimistes et d’une équipe logistique qui a organisé les laboratoires et les infrastrucrures pour l’exportation de la production.

Ce sont dix-huit personnes qui ont été capturées par les autorités lors d’opérations simultanées à Bogotá, Santa Marta, Villavicencio, Medellín et Barranquilla.

En outre, les autorités ont capturé Darling de Jesús Gómez, alias « El Doc », nommé pour organiser, diriger et donner des directives aux projets de transformation de l’alcaloïde en produits de chiens et de chats. Les enquêteurs ont souligné que « El Doc » serait « Guillermo » ou « Memo », un expert dans la manipulation des éléments chimiques, qui a conçu des machines et installé des laboratoires clandestins pour le traitement et la transformation du stupéfiant. Les autorités envisagent le transfert de « Guillermo » au Panama, où des laboratoires de production étaient également installés. Deux autres membres présumés de l’équipe chimique capturée sont connus comme « Tavo » ou « El Flaco » et « El Gordo ».

Les trafiquants ont réussi à obtenir que la cocaïne ait la forme, la texture et l’odeur de produits comme les aliments pour chiens, pour chats, le sable ou les engrais.

Lorsque les produits arrivaient en Europe, les trafiquants de drogue ont dû inverser le processus et extraire la cocaïne pour la commercialiser.

Deamer a été capturé en compagnie de son associé er selon le bureau du procureur, des visites de Deamer ont été enregistrées dans le pays depuis 2010, bien qu’il ait été retrouvé sans passeport ni pièce d’identité.

Source: Fiscalia Colombia

0000000000000000000000000000000000000000000